CIR à 50 % en Corse : le rapport de l’Inspection générale des finances.

Dans ce billet, nous évoquions la majoration du taux du CIR pour les sociétés basées en Corse.

Bruno Le Maire a récemment défendu cette réforme devant des acteurs corses. Et c’est fin octobre que l’Inspection générale des finances (IGF) a rendu public son rapport « Pour une économie corse du XXIème siècle : propositions et orientations », lequel contient plusieurs volets dédiés au CIR, dont nous vous faisons part ici.

L’IGF rapporte le faible poids en Corse de l’industrie et surtout des activités de R&D (ces dernières comptant pour 0,3 % du PIB Corse contre une moyenne nationale de 2,3 % et 0,7 % pour la région de France continentale qui y investit le moins, la Champagne-Ardenne).

Il est rapporté qu’en 2016, 16 entreprises dont le siège social est localisé en Corse ont déclaré ensemble 1,4 M€ de CIR (0,04 % du CIR national).

Données 2014 :

Une des options proposées par l’IGF serait d’augmenter le taux du CIR à 50 % et du CII à 40 %, au même titre que dans les DOM, sous réserve que cela est accepté par la Commission européenne.

Une telle mesure serait susceptible, selon le service d’inspection, de maintenir sur l’île les activités aéronautiques, et de créer d’autres activités ayant le vent en poupe, telles les énergies renouvelables ou le numérique.

En sus, il est proposé de renforcer les pôles de compétitivité locaux.

Source

Photo by Jametlene Reskp on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *